L’étude

Maître Julien ZETLAOUI – Administrateur Judiciaire –

Titulaire d’un Master 2 spécialisé en droit des affaires (MAJE Commerce & Finance), d’un diplôme de gestion de l’entreprise délivrée par le Conservatoire Nationale des Arts et Métiers et d’un Diplôme Universitaire de Droit des Entreprises en Difficultés obtenu à la faculté Toulouse-Capitole, Julien Zetlaoui est entré dans la profession en 2007.

Il a exercé pendant plus de 11 années en qualité de collaborateur au sein d’une des plus importantes études d’AJ au plan national, au sein de laquelle il a bénéficié d’une large délégation de compétence et a pu traiter plusieurs centaines de dossiers concernant des entreprises de tous domaines d’activité et de toutes tailles.

En parallèle il a dispensé des cours et est intervenu à la faculté de droit de Tours pendant plusieurs années.

Il passe avec succès l’examen d’accès au stage professionnel puis l’examen d’aptitude à la Profession d’Administrateur Judiciaire en  2017 et présente un mémoire sur « la contractualisation des plans en comités de créanciers ».

Maître Zetlaoui a prêté serment en 2018 auprès de la Cour d’Appel d’Orléans et fonde l’étude A2JZ la même année.

Sa philosophie professionnelle

La défaillance, si elle est prise suffisamment tôt, ne doit pas être vue comme un échec, mais comme une étape dans la vie d’une entreprise.

Que ce soit via le mandat ad hoc, la conciliation ou les procédures collectives, le droit des entreprises en difficulté (Livre 6 du Code de commerce) offre de nombreux et efficaces outils pour aider les chefs d’entreprise à surmonter un cap difficile, se restructurer et repartir sur de nouvelles bases plus saines.

En ma qualité d’administrateur judiciaire, j’ai pour préoccupation constante d’aider au mieux les chefs d’entreprise et de le guider dans leurs choix tout en m’assurant que tout sera mis en œuvre pour préserver l’activité économique et l’emploi de façon raisonnée.

« L’échec est l’épice qui donne sa saveur au succès » Truman Capote

Mathilde PERROCHEAU – Collaboratrice

Après avoir étudié à Oxford où elle a obtenu un « Diploma in Legal Studies », Mathilde obtient un Master 1 carrières judiciaires ainsi qu’un Master 1 droit comparé/droit Anglais à l’Université PARIS 2 PANTHEON-ASSAS.

Elle a par la suite obtenu, dans cette même Université, un Master 2 criminologie/droit pénal puis y a suivi le Collège de droit (D.U.) ainsi que l’Ecole de droit (Certificat) afin de parfaire sa formation.

Au-delà de stages en cabinets d’avocats, Mathilde a notamment été assistante de justice auprès de la Cour d’appel de Versailles dans la Chambre commerciale en charge des procédures collectives.

Elle a par la suite eu l’opportunité de faire un stage professionnel à la Cour Pénale Internationale de La Haye avant de rejoindre l’étude A2JZ en 2020.

Mathilde parle couramment Anglais.

m.perrocheau@a2jz.fr

Emmanuelle MORICEAU – Responsable administrative et comptabilité – contrôle d’exploitation

Après avoir travaillé plus de 20 ans dans l’un des plus importants cabinet d’expertise comptable principalement dans un service dédié au restructuring, Emmanuelle a rejoint l’étude A2JZ dès sa création en 2018.

Emmanuelle est notamment en charge du contrôle d’exploitation et de la validation des trésoreries des entreprises en procédure collective.

e.moriceau@a2jz.fr

Baptiste LITHARD – Assistant juridique

Baptiste est titulaire d’une maîtrise en droit des affaires et de deux Master 2, l’un en Gestion fiscale et l’autre en droit des contrats Français et Européens, obtenus à l’Université de Poitiers.

Baptiste est actuellement élève avocat à l’Ecole du Centre Ouest des Avocats (ECOA) à Poitiers.

Au cours de son cursus universitaire, il a eu l’occasion de réaliser de nombreux stages dans des cabinets d’avocats spécialisés en droit des affaires qui lui ont permis d’acquérir une véritable capacité à comprendre la vie des sociétés.

Il met à présent toute son expertise et sa rigueur au service des entreprises en difficulté.

b.lithard@a2jz.fr

Compétence territoriale

L’étude A2JZ est inscrite sur la Liste Nationale des Administrateurs judiciaires et dispose à ce titre d’une compétence sur l’ensemble du territoire. L’implantation géographique centrale de l’étude en Région Centre -Val de Loire, dans la ville de TOURS, lui confère une bonne connaissance du tissu économique local et offre un service de proximité aux juridictions et aux justiciables.

L’étude est notamment désignée par les juridictions de Tours et de Blois.

La situation géographique centrale de la ville de TOURS permet des déplacements rapides dans les entreprises et auprès des juridictions de l’ensemble de la région Centre -Val de Loire, des Pays de la Loire, du Poitou-Charentes et de la région parisienne (1 heure de Paris).

Rémunération

En tant qu’administrateur judiciaire, la rémunération de l’étude est fixée, suivant les missions qui lui sont confiées, soit de manière amiable, soit sur la base d’émoluments tarifés fixés par Décret.

Honoraires de l’Administrateur judiciaire et du Commissaire à l’exécution du plan

Les honoraires de l’Administrateur Judiciaire au titre de son intervention dans le cadre de procédures judiciaires – sauvegarde, redressement, liquidation judiciaire avec poursuite d’activité et commissariat à l’exécution du plan – sont fixés par le Décret n°2016-230 du 26 février 2016 et par l’arrêté du 27 février 2018.
Ces textes sont consultables en suivant ces liens :
» Rémunération de l’administrateur judiciaire
» Rémunération du commissaire à l’exécution du plan

Honoraires du Mandataire ad hoc et du Conciliateur

Sur proposition du Professionnel, les conditions de la rémunération du Mandataire ad hoc ou du Conciliateur font l’objet d’une convention de mission avant la désignation de celui-ci par le Président du Tribunal.
La convention de mission précise le mode de rémunération (forfaitaire, taux horaires ou intéressement) en fonction du dossier, le taux horaire pratiqué le cas échéant, le montant maximal de la rémunération ainsi que le montant et les modalités de versement des provisions.
La rémunération ne peut être liée au montant des abandons obtenus de la part des créanciers ni faire l’objet d’un forfait pour ouverture de dossier.
A titre indicatif, le taux horaire pratiqué par l’étude A2JZ varie entre 150 € et 300 € HT en fonction de l’intervenant, de la complexité du dossier et de la nature des tâches à accomplir.

Honoraires de l’administrateur provisoire

L’intervention en qualité d’administrateur provisoire est facturée au temps passé sur la base d’un relevé d’heure actualisé, a minima, tous les mois.
La rémunération définitive sollicitée, en fonction du relevé d’heures, est soumise au vote lors d’une Assemblée Générale des associés, le cas échéant et quand les circonstances s’y prêtent.

Quel que soit le type d’intervention et la nature du dossier, le premier rendez-vous est toujours consultatif et n’est jamais facturé par l’étude A2JZ.